Tempête sur l’échiquier revient
Knightmare Chess is back

tempete

Tempête sur l’échiquier, un de mes premiers jeux publiés, a maintenant 25 ans. Oui, je sais, ça ne me fait pas jeune. Depuis quelques années, les deux principales éditions, américaine et française, étaient épuisées. Tempête, la version française illustrée avec un humour loufoque par Gérard Mathieu, est de nouveau en boutique depuis quelques mois. Knightmare Chess, l’édition américaine illustrée avec un humour plus sombre, presque shakespearien, par Rogiero Vilela est désormais aussi de retour en boutique. Les deux éditions regroupent  en une seule boite toutes les cartes du jeu de base et de l’extension.

Tempête sur l’échiquier introduit l’humour, l’imagination et le chaos dans l’un des plus solides bastions de la loi et de l’ordre, le vénérable jeu d’échec.

En France, Tempête sur l’Échiquier est publié par Variantes, une sympathique boutique de jeux du quartier latin, et distribué par Asmodée.
 Aux États-Unis, Knightmare Chess est publié par Steve Jackson Games et illustré par Rogiero Vilela, dans un style sombre et shakespearien.

Tempête sur l’échiquier
Un jeu de Pierre Cléquin et Bruno Faidutti
Illustré par Gérard Mathieu
2 joueurs
Publié par Variantes
Tric Trac    Boardgamegeek


Knghtmarechessbox
Knightmare Chess, one of my first published games, is turning 25.  Yes, I’m getting old as well. Both main versions, the French and the US one, were out of print for a few years. The French version, with cute cartoony graphics by my friend Gérard Mathieu, is already back for a few months. The US edition, with dark and shakespearian graphics by Rogiero Vilela, is now back as well.  Both have the original basic game and expansion cards in a single box.

Knightmare Chess brings fun, imagination and chaos into one of the strongest bastion of law and order, the highly respected game of Chess.

In France, Tempête sur l’Échiquier is published by Variantes, a nice game shop in Paris’ quartier latin, and sold by Asmodée a. In the US, Knightmare Chess is published by Steve Jackson Games.

Knightmare Chess
A game by Pierre Cléquin & Bruno Faidutti
Graphics by Rogiero Vilela
2 players
Publiished by Steve Jackson Games
Boardgamegeek

droits d'auteurs

Les deux auteurs de Tempête sur l’échiquier. Pierre Cléquin, à gauche, est mort en février 2012. Both authors of Knightmare Chess. Pierre Cléquin, left, died in february 2012

Tempête sur l’échiquier

Il y a quelques semaines, j’annonçais pour bientôt le retour de Tempête sur l’échiquier et de son cousin américain Knightmare Chess. En fait, Tempête est déjà là – pour l’instant chez Variantes, rue Saint André des Arts, à Paris, et d’ici quelques jours dans tout le réseau Asmodée. Pour la version sombre et anglo-saxonne, il faut attendre le mois d’octobre.

tempete

A few days ago, I wrote here that Knightmare Chess and Tempête sur l’Échiquier, its French cartoony version, will be back in a few weeks. In fact, the French version is already there, earlier than expected, whil the US darker one is expected in october.

This slideshow requires JavaScript.

Tempête sur l’échiquier
Un jeu de Pierre Cléquin et Bruno Faidutti
Illustré par Gérard Mathieu
2 joueurs
Publié par Variantes
Tric Trac    Boardgamegeek

Tempête sur l’échiquier
Knightmare Chess

Tempête sur l’échiquier, réalisé avec mon ami Pierre Cléquin, est un jeu de cartes qui introduit l’humour, la dérision et le chaos dans l’un des derniers bastions de la loi et de l’ordre, le très ancien et respectable jeu d’échecs. Chaque carte introduit un événement farfelu dans le jeu, faisant rebondir un fou sur le bord de l’échiquier ou transformant un cavalier en chameau.
C’est Pierre qui a eu l’idée: “si on faisait des cartes événements pour jouer aux échecs?”. C’était une boutade, mais j’étais là et j’ai fait tilt “sérieusement, ça peut marcher”. À partir de là, tout est allé très vite puisque le premier prototype était prêt en quelques jours. Les deux Gérards de Ludodélire ont été séduits, et quelques mois plus tard Ludodélire sortait son premier, et unique, petit jeu, avec plein de petits miquets de Gérard Mathieu.
Après la disparition de Ludodélire, le jeu a été repris par un autre éditeur, la boutique d’échecs Variantes, et Gérard Mathieu en a profité pour rajouter de la couleur. Le succès aidant, l’extension Tempête 2, aux cartes encore plus farfelues, sortait peu après. Asmodée étant le distributeur de Variantes, il était plus simple pour tout le monde que le jeu soit adapté au format classique, tout en longueur, des petits jeux de cartes d’Asmodée. Il n’y a donc plus maintenant qu’une seule boite de Tempête sur l’échiquier, avec des cartes plus petites, certes, mais avec toutes les cartes de Tempête 1 et de Tempête 2.
Les ventes de Tempête sur l’échiquier ne sont pas extraordinaires mais, vingt ans après la parution du jeu, elles restent étonnamment régulières, montrant que ce jeu est devenu un classique.

L’édition américaine de Tempête sur l’échiquier, publiée par Steve Jackson Games, ne ressemble guère à l’original. En effet, l’équipe de Steve Jackson n’a pas seulement changé le graphisme du jeu, remplaçant les petits miquets de Gérard Mathieu par des peintures au look gothique shakespearien, noir et sanguinolent, mais a sérieusement re travaillé le jeu lui même. Le choix des cartes n’est pas exactement le même que dans l’édition originale, et de nouvelles règles ont été introduites, permettant aux joueurs de “construire” leur deck, un peu comme dans les jeux de cartes à collectionner. L’extension américaine a été conçue indépendamment de la française, et les cartes n’en sont pas du tout les mêmes, puisqu’elles ont été choisies, et pour la plupart conçues, par l’équipe de Steve Jackson, tandis que nous avons imaginé nous-mêmes les cartes françaises.
Comme celles de Tempête sur l’échiquier, les ventes de Knightmare Chess ne sont pas extraordinaires mais sont très régulières, ce qui en fait mon deuxième jeu le plus vendu, après Citadelles.

Tempête sur l’échiquier
Un jeu de Pierre Cléquin et Bruno Faidutti
Illustré par Gérard Mathieu
2 joueurs
Publié par Variantes
Tric Trac    Boardgamegeek


Storm on the Chessboard, written with Pierre Cléquin, is a card game which brings fun and chaos into one of the last bastions of law and order, the good old and serious chess game. Each card induces some zany event on the chessboard: a Bishop bounces on the edge of the board, a King becomes a Warlord, traps and black holes appear here and there on the board, a.s.o.

Pierre had the original idea “Let’s make an event deck for chess!”. It was a joke, and he didn’t believe in it, but I was there and answered “Hey, really, it can work! Let’s try”. We needed only two days to make the first prototype, and the game changed very little from it. The Ludodelire team liked it immediately, and a few days later the first and only little Ludodelire game was published, with many fun cartoons by Gérard Mathieu.
When Ludodélire went out of business, another publisher, the chess shop Variantes, made a second edition, this time in color. It sold well enough to have a sequel, Tempête 2, with even more zany card effects. Since Asmodée is the distributor of Variantes in France, it was more simple for them to have the game in the same box size as all their small games. Therefore, the last edition of Tempête sur l’Échiquier, to be published in the last monthes of 2006, has standard size cards, but all the cards of Tempête 1 and 2 in one box.
Fifteen years after it was published, Storm on the Chessboard still sells regularly, which shows that this game is now a classic.

The US edition of Knightmare Chess, published by Steve Jackson, is very different from the original. The Steve Jackson team has chosen completely different graphics, which give to the game a dark and bloody shakespearian-gothic look instead of the light cartooony tone of the original. They also choose a slightly different card mix and, most of all, made new rules for “deck construction”, a bit like in collectible card games, when the frech game had only common deck rules.
The US expansion, Knightmare Chess 2, has even less to do with the french expansion, having mostly different cards, since they were selected and in a great part designed by the Steve Jackson team while we designed and selected the french ones.
The sales of Knightmare Chess, like those of Tempête sur l’échiquier, are not outstanding but are extraordinary steady. Knightmare Chess is my second bestselling game, after Citadels.

Knightmare Chess
A game by Pierre Cléquin & Bruno Faidutti
Graphics by Rogiero Vilela
2 players
Publiished by Steve Jackson Games
Boardgamegeek

 

Democrazy

Le jeu dont vous votez les règles

L’histoire commence avec un curieux jeu de Karl-Heinz Schmiel, Das Regeln wir schon. J’ai acheté ce jeu, j’ai lu les règles. Le système, mêlant un mécanisme de décompte des points relativement simple et la possibilité de voter sans cesse de nouvelles règles, était absolument génial. Pourtant, le jeu était un peu long, un peu complexe, un peu trop tactique là où j’attendais essentiellement du fun et de l’interaction – une règle de base aussi simple que possible sans cesse modifiée au gré des votes des joueurs.

J’avais envie, en partant des mêmes bases, de refaire ce jeu. Profitant du salon d’Essen, je suis allé voir Karl-Heinz Schmiel sur le petit stand des éditions Moskito et lui ai demandé l’autorisation de faire “ma” version de Das Regeln wir schon, étant entendu que les sous, si un jour il devait y en avoir, seraient partagés moitié-moitié. Des sous, il y en a eu un peu, puisque ce jeu a été publié, au début des années 2000, par Jeux Descartes. Il est aujourd’hui épuisé, sans réédition prévue, mais tout peut arriver.

C’est mon ami Gérard Mathieu, qui avait déjà sévi à la grande époque de Ludodélire dans Tempête sur l’échiquier et La Vallée des Mammouths, qui a illustré Democrazy.

Democrazy
Un jeu de Bruno Faidutti d’après une idée de Karl-Heinz Schmiel
Illustré par Gérard Mathieu
4 à 10 joueurs – 45 minutes
Publié par Jeux Descartes (2000)
Tric Trac    Boardgamegeek


Don’t break the rules, make the rules.

Everything started with Karl-Heinz Schmiel’s game Das Regeln wir schon. I bought the game and went through the rules. The basic idea – a simple scoring system modified by rules voted by the players – was outstanding. However, I found the game a little too long, a little too complex, a little too tactical, when I was looking merely for fun and player interaction, for a very basic simple rules endlessly modified by votes from the players. I immediately wanted to make “my” version of the game.
A few weeks later, at the Essen fair, I looked for the Moskito boot and asked Karl-Heinz Schmiel if he would mind if I make my own adaptation of Das Regeln wir Schon, providing we share the money, There has been some money, not a lot, when the game was published, in the early 2000 years, by Jeux Descartes. This game is now out of print, with no new version considered so far, but who knows…

My friend Gérard Mathieu, who already commited the cartoons for Tempête sur l’échiquier and La Vallée des Mammouths when he worked at Ludodelire, has illustrated Democrazy.

Democrazy
A game by Bruno Faidutti based on an idea by Karl-Heinz Schmiel
Art by Gérard Mathieu
4 to 10 players – 45 minutes
Published by Jeux Descartes (2000)
Boardgamegeek

La Vallée des Mammouths
Valley of the Mammoths

Bienvenue dans la vallée des mammouths, et bonne chance ! Vous en aurez besoin.

La Vallée des mammouths est un bon gros jeu de société à la fois tactique et imprévisible, quelque part entre Risk et Civilisation, saupoudré d’un peu de chaos. A l’aube de l’humanité, chaque joueur contrôle une tribu d’hommes préhistoriques qui se livrent une lutte sans pitié et pleine d’humour pour la nourriture, le feu et les femmes.
Votre tribu parviendra-t-elle à vaincre ses rivales, à prospérer et se multiplier, à s’emparer d’un vaste territoire? Pour cela elle devra combattre les tribus adverses, mais aussi affronter les féroces animaux sauvages et se procurer, par la chasse, la cueillette et l’agriculture, la nourriture nécessaire à sa survie.

D’abord paru au tout début des années quatre-vingt-dix, chez mes amis de Ludodélire, La Vallée des Mammouths fut l’un des jeux emblématiques de cette époque. Après la disparition de Ludodélire, il fut repris par Jeux Descartes, mais est aujourd’hui épuisé. En 20 ans, le jeu de société à changé, colons et magiciens sont passés par là. On ne pourrait plus, aujourd’hui, publier un jeu de 3 ou 4 heures, hasardeux et chaotique, où les combats se règlent à coups de dés et où l’on vole les femmes des adversaires.
Bref, c’est un jeu dont, comme beaucoup de joueurs, je me souviens avec émotion mais dont on se rendrait peut-être compte, s’il ressortait aujourd’hui, qu’il a pas mal vieilli. C’est various de beau coup des jeux de la fin des annèes quatre-vingt.

La Vallée des Mammouths ne s’inspire pas de la préhistoire telle que la connaissent aujourd’hui les savants, mais d’une préhistoire fantasmée, celle de Rahan, celle aussi des nombreux romans préhistoriques, très en vogue dans les années vingt. Le plus connu est sans doute La Guerre du Feu de J.H. Rosny-Aîné, qui en écrivit aussi bien d’autres, du lyrique Félin Géant à l’un peu leste Nomaï, Amours lacustres. Ceux que la genèse de cet imaginaire intéresse pourront lire avec profit les ouvrages de mon amie Claudine Cohen, Le Destin du Mammouth et La Femme des Origines, des ouvrages plein de charme et d’érudition, à l’image de leur auteur. Je leur conseille également la délicieuse, la succulente nouvelle de Roy Lewis, Pourquoi j’ai mangé mon père.

From left ro right, a prototype, the Ludodelire edition and the Descartes edition

 

Pour la première édition de La Vallée des Mammouths, Ludodélire avait fait appel à plusieurs illustrateurs. L’un avait fait la boite, très années 60, un autre le plateau, très réaliste, un troisième les pions, résolument BD. Ce troisième, bien sûr, était mon ami Gérard Mathieu, l’un des piliers de Ludodélire, auteur de Super Gang et Full Metal Planet, très bon joueur d’Axes et Alliés et très mauvais joueur de poker. Pour la deuxième version, il a réalisé toutes les illustrations, qu’il s’agisse des pions, des cartes, du plateau de jeu ou de la boite – et croyez moi, il s’est lâché! Sans compter que, depuis l’époque de Ludodélire, il a délaissé le noir et blanc et pris goût aux couleurs vives…

La Vallée des Mammouths
Un jeu de Bruno Faidutti
Illustré par Gérard Mathieu, Copik Buntz et Bernard Bitler
3 à 6 joueurs – 180 minutes
Publié par Ludodélire (1991), Jeux Descartes (2001)
Tric Trac    Boardgamegeek


Welcome to the Valley of the Mammoth… and good luck! You’ll need it.

The Valley of the Mammoths is a slightly tactical old-style boardgame, somewhere between Risk and Civilization, with a little (well, a big little) fun and chaos added. Your prehistoric tribe takes part in the big struggle for land, food, fire and women.
Will your tribe be the first to vanquish its enemies? Can it prosper, multiply and seize vast territory? Are you ready to battle rival tribes and confront ferocious beasts? To hunt, fish, forage and farm in order to provide the necessary food for the survival of your tribe?

Valley of the Mammoths was first published in the early nineties by my friends of Ludodélire, then by Jeux Descartes when Ludodélire went out of business, and is now out of print. In 20 years, boardgames have changed a lot, mostly thanks to Settlers and Magic. I don’t think such a 3 or 4 hours long and chaotic luckfest could be published today – at least not in Europe, since this kind of game still seems to sell a bit in the US.
In the end, it’s a game I remember fondly, like many older gamers, but I’m afraid that, if it were reprinted now, we would find out that it didn’t age that well. That’s true of several emblematic games from the late eighties.

The Valley of the Mammoth is inspired not by the pre-history which is known by modern scholars, but by a pre-historic fantasy world, like the one in the famous French comic series “Rahan”, or the worlds of the numerous pre-historic pulp novels that were extremely in vogue in the 1920’s. The most well known is without doubt “La Guerre du feu” by J.H. Rosney-Aîné, but he wrote many, many others, from the lyrical “Félin géant” to the slightly risqué “Nomaï, amours lacustres”.
Those who are interested in the genesis of this imaginary world would do well to read “La femme des Origines” and “The Fate of the Mammoth” by my friend Claudine Cohen. Like their authors, these two books are erudite, charming and entertaining. I equally recommend the delicious and succulent novel “The Evolution Man, or, How I Ate My Father” by Roy Lewis.

The very first edition of The Valley of the Mammoths, made by Ludodélire, was illustrated by three different graphists. One made the box, in a sixties cinema-poster style, another one the board, in a highly realistic style, a third one the pawns, in a fun cartoony style. This third one, of course, was my friend Gérard Mathieu, one of the three founder members of Ludodélire, author of Super Gang and Full Metal Planet, very good Axies and Allies player, and very bad poker player. Gérard has made all the graphics for the second edition, pawns, cards, board and box cover, and he took great pleasure in it. Furthermore, since the old times of Ludodélire, he has given up black and white, and discovered vivid colours.

Valley of the Mammoths
A game by Bruno Faidutti
Art by Gérard Mathieu, Copik Buntz & Bernard Bitler
3 to 6 players – 180 minutes
Published by Ludodélire (1991), Jeux Descartes (2001)
Boardgamegeek