Les petits jeux du moment
Light games I’m playing

C’est la saison des prix et des listes de jeux, et celles du Spiel des Jahres me laissent assez dubitatif, du moins pour ceux des jeux présentés auxquels j’ai eu l’occasion de jouer. Voici donc ma liste à moi de petits jeux que j’ai récemment appréciés. Ce ne sont sans doute pas les meilleurs jeux de l’année, mais ce sont des jeux que vous devriez apprécier si vous aimes mes créations et fréquentez mon site web. J’ajoute que la très grande majorité d’entre eux méritent d’être soutenus soit parce qu’ils ont un éditeur ou un auteur sympathique, soit parce qu’ils sont passés largement inaperçus, et que ce n’est pas juste.

tonne

Ab in die Tonne, qui doit signifier quelque chose comme « à la poubelle », est un petit jeu de paris imaginé par Carlo Rossi et publié par Abacus, un éditeur que j’aime beaucoup, même s’il n’a jamais publié aucun des nombreux projets que je lui ai proposés. Mais revenons à notre poubelle dans laquelle on peut mettre des briques de lait, des canettes de bière, des bouteilles de vin et des trognons de pomme. Le but du jeu est, bien sûr, de mettre toutes ses ordures à la poubelle de manière à ce que ce soient les adversaires qui soient obligés de la sortir. Un petit système de paris malin, un peu d’adresse pour mettre les objets dans la poubelle sans la faire déborder mais en embêtant les voisins qui vont passer après, et cela donne un excellent jeu éducatif pour les petits et les grands.

romansgohome

Romans Go Home, d’Eric Vogel, dont j’avais déjà parlé ici, est un jeu d’enchères – un genre que j’apprécie – particulièrement malin et quelque peu chaotique, dans lequel les joueurs sont des clans calédoniens rivaux qui cherchent à péter le plus grand nombre possible de forts romains. Comme dans Ab die Tonne, on joue des cartes faces cachées, et il faut donc deviner ce que combinent vos adversaires. Il va encore y avoir quelques pisse-froids pour dire que c’est du hasard et que le hasard, ce n’est pas bien. Alors, bon, c’est peut-être un peu du hasard, mais c’est aussi de la psychologie, et le hasard c’est drôle, surtout quand on le mélange avec la psychologie. L’édition originale était très moche, mais une édition retravaillée et magnifiquement illustrée par François Bruel arrive bientôt, publiée par Lui-même, c’est à dire Philippe des Pallières.

verona

Council of Verona est un jeu de cartes minimaliste publié à compte d’auteur par Michael Eskue. Nous sommes donc à Verone, Romeo aime Juliette, Juliette aime Romeo, mais la politique – c’est à dire les joueurs – et les histoires de famille – encore les joueurs – s’en mêlent, et tout devient vite très compliqué, même avec juste 17 cartes, une de plus que dans Love Letter …. Les amateurs de Mascarade, Coup ou Love Letter devraient adorer le plus british des petits jeux à la japonaise. Une édition française est paraît-il en route, mais Romeo et Juliette en français, ce n’est plus vraiment Romeo et Juliette.

bang

Si vous êtes dans le petit monde du jeu depuis assez longtemps, vous ne pouvez pas ne pas connaître Bang!, l’un des premiers jeux de cartes à personnages secrets, dans lequel les hors la loi doivent descendre le sheriff protégé par ses adjoints. Bang, avec ses nombreuses cartes et ses règles parfois tarabiscotées, avait un peu vieilli, mais il nous revient en jeu de dés. Bang!, le jeu de dés, reprend le thème et les personnages de Bang! et les mélange à un jeu de dés de style Yam’s. Et ça marche – on y retrouve toutes les intrigues et les duels au revolver du jeu de cartes, dans un format plus simple, plus léger, plus rapide.

wink
Wink!, de Fred Krahwinkel, est un jeu de cartes surprenant- un jeu où vous devrez faire des clins d’œil à vos partenaires sans vous faire repérer. Mon amie Stéphanie, de Letheia éditions, a eu une excellente idée en ressortant ce jeu d’ambiance qui ne ressemble à aucun autre.

clusterfuck

Plus osé que les clins d’œil, les sextos – Clusterfuck est un jeu de cartes dans lequel les joueurs s’envoient des messages coquins (voire franchement obscènes) sous la forme de cartes, tentant de constituer des couples assortis, voire de réussir un plan à trois sans se faire repérer, ce qui vaut une victoire immédiate. Clusterfuck, disponible en téléchargement, n’est sans doute pas du meilleur goût, mais cela n’est guère étonnant venant des auteurs de Cards against Humanity.

tralala

Tralala, de Frédéric Morard, publié par Superlude, est un pur jeu d’ambiance, dans lequel, par un système de draft, chaque joueur doit  les joueurs utilisent un système de kraft pour mettre bout à bout des morceaux de phrases et constituer un tube des années soixante-dix ou quatre-vingt. Bien sûr, après, il faut chanter…. C’est débile, mais c’est très, très, très drôle.

shinobi

Shinobi WAT-AAH !, de Théo Rivière, est un jeu de cartes extrêmement chaotique, mélange de rami et de bataille dans lequel toutes les cartes ont des effets spéciaux, généralement assez violents. Certains clans permettent de détruire des cartes adverses, de voler des cartes adverses, d’échanger des cartes avec des cartes adverses, etc.… Des très nombreuses variations sur le rami, Shinobi WAT-AAH est l’une des plus sophistiquées, des plus chaotiques mais aussi des plus intéressantes,

bigdeal

Il y a des éditeurs suicidaires. Schmidt a donc fait tout ce qui était possible pour que The Big Deal, petit jeu de cartes de Brent Beck, passe inaperçu, avec un titre idiot et déjà utilisé une dizaine de fois et une boite qui ne donne vraiment, vraiment pas envie. À la lecture des règles, ça a l’air idiot. On pioche des cartes, on essaie de faire des paires. Mais dès que l’on joue, on découvre que c’est bien marrant, car on peut aussi tenter de chiper les cartes de ses adversaires, qui peuvent se défendre, etc…. Cela devient donc un jeu avec pas mal de chance, beaucoup de méchanceté, mais aussi un peu de bluff, un peu de de prise de risque, et un peu de mémoire si on s’amuse à compter les cartes. En fait, c’est un peu comme la version ultralight de Shinobi WAT-AAH, et c’est diablement addictif.

francis drake

Bon, tout ça, ce sont des petits jeux. Et les gros, me direz-vous ? Les gros, les jeux de plusieurs heures avec des dizaines de pages de règles, je n’y joue plus guère, et il m’arrive de le regretter un peu. Celui qui me tente en ce moment, c’est Francis Drake. J’ai assisté à une partie, qui avait l’air passionnante. Je m’en suis donc procuré une boite, et j’espère bientôt l’essayer – si je trouve les joueurs.


v314-shaman

TIt’s the time of game lists and awards, and I’m a bit skeptical when reading the recommendations of the Spiel des Jahres jury – at least when it comes to games I’ve played. So here comes a completely different list of  games I’ve recently enjoyed. These might not be the best games of the year, but they are games you will probably enjoy if you like my own designs. Also, most of them either have a nice and friendly author or publisher, either went unfairly under radar so far. 

tonne

Ab in die Tonne probably means something like « into the Trash ». This light double-guessing game was designed by Carlo Rosi and published by Abacus – one of my favorite German publishers, even when they did not publish any one of the many designs I submitted to them. But let’s go back to the trash, and the stuff we will toss into it – milk cartons, tin cans, wine bottles and apple cores. Of course, the goal is to put as much garbage as possible into it, and to have the other players take it out when it’s full. This is done with a double-guessing card system to determine who will play first and how many items he can put into the tin, and some dexterity in placing the wooden items so that they don’t fall out. An educational game for the whole family….

romansgohome

I have already written here of Eric Vogel’s Romans Go Home. A new, and much nicer looking edition of it is coming, published by Lui-même, meaning by my friend Philippe des Pallières. Romans Go Home is a chaotic auction game – a genre I always like – in which rival caledonians clans are vying to destroy the most roman forts. Like in Ab die Tonne, bidding cards are played face down, so some sad guys will argue that it’s random, and therefore bad. Well, it might be somewhat random, but let’s say it’s psychology, so it will sound more serious and acceptable. And, well, the randomness / psychology mix is always fun.

verona

Council of Verona is a minimalistic card game self published by Michael Eskue. The action takes place in Verona, Juliet loves Romeo, Romeo loves Juliet, and then everything becomes more complex than necessary because of politics – meaning players – and family affairs – meaning players as well. There’s much intrigue here for just 17 cards, only one more than in Love Letter. Players of Mascarade, Coup or Love Letter will love Council of Verona, the most British of all Japanese style games.

bang

If you are into card games for ten years or more, you have certainly played Bang!, one of the first hidden characters games, in which outlaws must kill the sheriff, who is protected by his two deputies. Bang!, with his many cards, intricate rules and too many expansions was showing its a. It’s back as a dice game, and the new version is much better. It has the same setting and characters as the original card game, but these are now mixed with a yathzee style dice game. It has all the intrigues and gunshots of the card game, but in a lighter, faster and simpler format.

wink

Fed Krahwinkel’s Wink, republished in France by my friend Stéphanie, of Letheia,is a game like no other. It’s all about winking at their partners without getting caught by other players. The first German edition, more than ten years old, had poor graphics. The new one looks really great.

clusterfuck

You can go for something more risqué with Clusterfuck, a card game in which player pass each other sexy notes in order to hook up with a partner, or get an instant win for arranging a discreet threesome. Clusterfuck is an incredibly fun card game designed by the authors of Cards against Humanity – a token of good taste – and can be downloaded for free.

tralala

Tralala, designed by Frédéric Morard and published par Superlude, is a zany party game in which players draft a hand of sentences to write the lyrics of a song, and then sing it. Unfortunately, there’s no English version and it’s extremely language dependent.

shinobi

Shinobi WAT-AAH ! is an extremely chaotic game, kind of mix of War and Rummy with violent card effects thrown in. Some clans destroy opponent cards, some steal them, some swap them, so there’s always something happening with your display. Of the many rummy-like games published these twenty last years, Shinobi WAT-AAH is one of the most sophisticated, the most chaotic, but also the most challenging.

bigdeal

Some publishers are suicidal. Cover your A$$ets might not have been the most elegant title, but at least it was fun. It has now an international edition with the completely bland title « Big Deal ». The ugly red box doesn’t help either. The rules don’t sound much more exciting – draw cards, play pairs. But once you start playing, you discover that this is incredibly fun, because you not only play pairs in front of you, you can try to steal pairs from your opponents, who can defend them with cards of the same suit. So, there’s indeed much luck, but also much nastiness, some risk taking, some bluffing, some card counting, and some more nastiness. This feels a bit like the ultra-light version of Shinobi WAT-AAH, and it’s a great game both for young kids and adults.

francis drake

There are no heavier games in bigger boxes in this list. I don’t have many opportunities to play games several hours long and with dozens pages of rules,, but I miss them a bit.  The one I’m a bit excited about at the moment is Francis Drake. I’ve watched a game of it, and it looked very original and multifaceted. I got myself a copy afterwards, and I’m really eager to play it one of these days. – if I can find players

1 thought on “Les petits jeux du moment
Light games I’m playing

  1. Cher Monsieur Bruno, si vous êtes en manque de joueurs, n’hésitez pas à venir nous rencontrer au sein de notre association de Sucy-en-Brie. C’est avec grand plaisir que nous vous accueillerons, surtout si vous venez nous présenter Francis Drake ou l’un de vos nombreux prototypes.

Leave a Reply