Soluna

Paru pour la première fois en 2004 sous le nom de Babylone, Soluna occupe une place un peu à part dans ma ludographie. Pas de cartes farfelues, pas d’effets incontrôlables, pas de bluff dans ce jeu de stratégie minimaliste, aux règles simples, aux parties rapides, et dont le matériel se limite à douze pions, sans même un plateau de jeu.

Steffen Mühlhaüser s’est fait une spécialité de ces jeux sobres et élégants, comme auteur avec des petites perles comme Six, un jeu d’alignement de la famille du morpion, ou Linja, un jeu de déplacement très subtil. Le succès venant, il est devenu éditeur. Steffen-Spiele, c’est un peu le Bauhaus du jeu de société, le choix assumé de l’épure aussi bien dans les principes que dans l’esthétique. Je suis très fier que Soluna, un jeu d’empilement, paraisse dans la même collection.

Babylone avait pour thème, assez logiquement, la construction interrompue de la tour de Babel. La lune, le soleil et les étoiles de Soluna font peut-être moins sens, mais permettent une réalisation d’une grande élégance. Les pions ont désormais un symbole différent au recto et au verso, ce qui permet des configurations de départ différentes d’une partie à l’autre.

Le principe reste le même : chaque joueur à son tour déplace une pile de pions sur une pile de même hauteur, ou dont le pion du dessus présente le même symbole. Dès qu’un joueur ne peut plus jouer, il a perdu.

Comme le morpion, et comme beaucoup de ces jeux de stratégie au matériel limité et aux règles simples, Soluna est un jeu résolu. Ce peut-être un problème si vous voulez jouer contre un ordinateur, mais ce n’en sera pas un si vous jouez avec un ami, et c’est pour cela que sont faits les jeux de société.

Soluna sera disponible pour le salon du jeu de société d’Essen, en octobre.

Soluna
Un jeu de Bruno Faidutti
2 joueurs – 5 minutes
Publié par Steffen Spiele (2012)
Tric Trac    Boardgamegeek


Soluna was first published in 2004 as Bayblon, and it’s an odd bird in my ludography – no fun cards, no zany effects, no bluffing or double guessing. Soluna is a minimalistic strategy game, played in ten minutes, with few rules and fewer components – just twelve pawns, and not even a board.

Sober and elegant game designs have been Steffen Mühlhaüser hallmark for years, first as a designer with little gems like Six, a cute five in row variant, or Linja, a subtle race game, then as a publisher. His company, Steffen-Spiele, is the Bauhaus of boardgames, the champion of simplicity and clarity both in game rules design and in graphic design. I’m proud that Soluna is now published in the same series and style.

Linia et Six, deux petits jeux de stratégie publiés par Steffen-Spiele
Linia and Six, two minimalistic strategy games by Steffen-Spiele

Babylon’s theme was, quite logically, the interrupted building of the Babel tower. Moon, sun and stars in Soluna make less sense, but they make for a really nice looking game. Discs now have a different symbol on both sides, allowing for different starting configurations.

The core rule is still the same : on his turn, a player moves a pile of discus atop another pile, providing both piles have either the same height or the same top symbol. First player with no legal move loses the game.

Like five in a row, like most light strategy games with few components, Soluna is a solved game It can be a problem if you plan to play against a computer, but it shouldn’t be if you play with a friend – and that’s what games are for.

Soluna will be at the Essen game fair in October.

Soluna
A game by Bruno Faidutti
2 players – 5 minutes
Published by Steffen Spiele (2012)
Boardgamegeek

1 thought on “Soluna

  1. Pingback: Tournée européenne – European tour | Bruno Faidutti's Blog

Leave a Reply